UN SONNET QUI SONNE DIVISE : POEME SUR LE QUOTIENT FAMILIAL

Posted By Romain Ponsot on Fév 25, 2015 in Insolite


Date de publication : 25-02-2015

oème sur le quotient familial 

 

Souvent l’impôt s’impose et taxe sans relaxe.
Mais quant à vos enfants, au mariage ou au PACS,
il réduit votre IR de l’engagement marital,
en accordant des parts d’un gâteau familial.

Celui qui n’aime pas et reste sans conjoint
n’aura qu’une part, pour éviter l’embonpoint !
Mais pour les cadors qui ont trouvé l’âme sœur,
une deuxième part fera tout leur bonheur.

Si la fête nuptiale accouche d’un présent,
le premier enfant n’aura qu’une demi part
comme le cadeau suivant, son cadet vivant.

Et si les jeux de l’amour font bien le hasard
viendra un troisième au moins, ou plus de bambins,
et chacun portera une part en son sein.

Romain Ponsot

Romain est conseiller en fiscalité au sein d’un leader mondial du shipping. Grâce à son expertise tant en matière de TVA, fiscalité internationale, problématiques intragroupe qu’en matière de fiscalité des particuliers, Romain vous guidera au travers d’articles professionnels et humoristiques. 

Romain, poète dans l’âme, aime particulièrement le couscous et passe beaucoup de temps à glacer ses souliers. Profil LinkedIn
Romain Ponsot

Les derniers articles par Romain Ponsot (tout voir)

Trackbacks/Pingbacks

  1. Quelques notions essentielles pour commencer avec l’IRPP - Do you tax? - […] on applique à ce résultat le quotient familial puis le barème progressif de […]
  2. 6 astuces pour défiscaliser quand on a pas un rond - Do You Tax? - […] Le premier enfant vous apporte une part de quotient familial supplémentaire, une seconde pour le deuxième et une demi-part…

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.