OBJECTIF CRFPA : LA QUALIFICATION D’UNE SOCIETE A PREPONDERANCE IMMOBILIERE

Posted By Romain Ponsot on Juin 21, 2015 in Expertise, SPI - Sociétés à prépondérance immobilière


Date de publication : 21-06-2015

omme à chaque fois qu’il faut étudier la fiscalité d’une opération, il convient de distinguer la fiscalité du cédant de celle du cessionnaire. Lorsqu’il s’agit de déterminer si une société est à prépondérance mobilière ou immobilière cette distinction est d’autant plus substantielle que les conditions de qualification ne sont pas les mêmes pour le cédant et pour le cessionnaire.

La qualification de prépondérance immobilière au regard du cédant

Lorsqu’un contribuable cède une société il réalise une plus-value (ou une moins-value pour les moins chanceux). Pour qu’il s’agisse d’une plus-value immobilière les conditions ci-dessous devront être remplies ; à défaut de l’une de ces conditions il s’agira d’une plus-value mobilière.

Article 150 UB I du CGI

1. La société doit relever de l’IR

2. Au cours des trois exercices précédents, l’actif est constitué de plus de 50% d’immeubles ou de droits portants sur des immeubles.

Ne sont pas pris en compte dans ce pourcentage les immeubles affectés à l’exploitation. Toutefois, ne sont pas considérés comme affectés à l’exploitation, les immeubles qui sont l’objet même de l’exploitation ou qui constituent des placements en capitaux. CE, 12 décembre 2012, n°329821 : « pour l’application de ces dispositions, les immeubles affectés à l’exploitation s’entendent exclusivement des moyens permanents d’exploitation, à l’exclusion de ceux qui sont l’objet même de cette exploitation ou qui constituent des placements en capitaux »

La qualification de prépondérance immobilière au regard du cessionnaire

Lorsqu’un contribuable acquiert une société il paye des droits d’enregistrement. Pour que ces droits d’enregistrement portent sur un bien immobilier, les conditions ci-dessous devront être remplies ; à défaut de l’une de ces conditions il s’agira d’un bien mobilier.

Article 726 – I -2° du CGI

1. La société doit être une personne morale non cotée

2. Pendant l’exercice précédent, l’actif doit être constitué à 50% au moins d’immeubles ou droits portants sur des immeubles.

Pour aller plus loin :

  • Sur la notion de prépondérance immobilière des plus-values BOI-RFPI-SPI-10-20 :
  • Sur la notion de prépondérance immobilière des droits d’enregistrement BOI-ENR-DMTOM-40-10-10, n°180 
  • Sur le calcul des droits d’enregistrement des titres de société: article doyouax 
Romain Ponsot

Romain Ponsot

Romain est conseiller en fiscalité au sein d’un leader mondial du shipping. Grâce à son expertise tant en matière de TVA, fiscalité internationale, problématiques intragroupe qu’en matière de fiscalité des particuliers, Romain vous guidera au travers d’articles professionnels et humoristiques. 

Romain, poète dans l’âme, aime particulièrement le couscous et passe beaucoup de temps à glacer ses souliers. Profil LinkedIn
Romain Ponsot

Les derniers articles par Romain Ponsot (tout voir)

A lire également :

PLUS-VALUE SUR CESSION DE TITRES – NOTION DE... Définition de la prépondérance immobilière Le code propose une définition de la société à prépondérance immobilière qui est largement reprise...

Trackbacks/Pingbacks

  1. OBJECTIF CRFPA : LE CALCUL DES DROITS D’ENREGISTREMENT DES TITRES DE SOCIETES - Do You Tax? - […] Sur la détermination de la prépondérance mobilière ou immobilière: article doyoutax […]

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share with your friends










Submit